Virus du papillome humain

Voir plus bas pour nos documents multilingues / Scroll down for our multilingual documents

Le programme de vaccination scolaire contre les VPH a été implanté au Québec chez les filles en 2008 et chez les garçons en 2016. Pour la première année du programme (2008-2009), la couverture vaccinale en 4e année du primaire était de 81 % pour l’ensemble de la province. Au cours des années suivantes et jusqu’en 2015-2016, une diminution de la couverture vaccinale contre les VPH et la présence de disparités importantes dans les couvertures vaccinales entre les régions ont été observées. Un projet d’évaluation a été effectué par l’INSPQ afin d’identifier, d’implanter et d’évaluer des stratégies pour améliorer le programme de vaccination scolaire contre les VPH. Rappelons que l’objectif gouvernemental est de vacciner 90% des jeunes admissibles au programme; ce taux atteint entre 55% et 90% selon les régions. Montréal affiche l’un des taux les plus faibles du Québec.

Étant donné que près de 35% de la population montréalaise est issue de l’immigration, et que les habitants de plusieurs arrondissements sont en majorité nés à l’extérieur du Canada, l’Alliance des communautés culturelles pour l’égalité dans la santé et les services sociaux (ACCÉSSS) se donne comme objectif d’analyser la réalité et les besoins des communautés culturelles en termes d’adaptation des interventions en matière de santé et plus spécifiquement en matière de vaccination contre les VPH en analysant les barrières liées à cette dernière et la mise en place des conditions de réussite.

Grâce au soutien financier de Merck Canada, ACCÉSSS a effectué une recherche intitulée Connaissances et attitudes des parents immigrants envers la vaccination scolaire contre les virus du papillome humain (VPH). Dans ce cadre, ACCÉSSS a accueilli un stagiaire en maîtrise de l’École de santé publique de l’Université de Montréal qui a été encadré par Dr Marc Steben, directeur de la  Clinique A et médecin-ressource à l’INSPQ.

Une campagne-média multilingue a eu lieu chaque année au mois de septembre en vue d’informer les parents sur le VPH et le programme québécois de vaccination des jeunes âgés entre 9 et 14 ans issus de l’immigration

Nos partenaires